11 novembre 2011: À l’approche du Jour du Souvenir, Portons le coquelicot… blanc !

La Première Guerre mondiale avait entraîné la mort de 10 millions de soldats et d’un million et demi de civils. Quinze années plus tard, devant une nouvelle montée des tensions au niveau international, la première campagne du coquelicot blanc fut lancée en Angleterre, en novembre 1933, par la Co-operative Women’s Guild (CWG). Cette organisation –composée de mères, de sœurs, de...

Le Carrefour de solidarité internationale et Solidarité populaire de l’Estrie soutiennent la campagne

Article paru le 10 novembre 2011 dans Pressenza – Montreal – Anne Farrell Rappelons que l’armistice qui fut signé le 11 novembre 1918 marqua la fin des combats de la première guerre mondiale. Le coquelicot blanc représente une façon de se souvenir des victimes civiles de la guerre, qui sont souvent des femmes et des enfants, en plus des autres...

Un coquelicot blanc pour faire échec à la guerre lors du jour du Souvenir

Article paru dans le journal Métro du 4 novembre 2011 À l’occasion du 11 novembre, jour du Souvenir, le collectif Échec à la guerre lance la campagne des coquelicots blancs, un symbole semblable à celui du coquelicot rouge. Au cours d’une rencontre avec la presse vendredi à Montréal, les porte-parole d’Échec à la guerre ont assuré qu’il ne s’agissait pas...

Communiqué du 4 novembre 2011: Première campagne annuelle québécoise du coquelicot blanc

Montréal, vendredi 4 novembre 2011 – Le Collectif Échec à la guerre lance aujourd’hui la première campagne annuelle québécoise du coquelicot blanc à l’occasion du Jour du Souvenir et invite tous ceux et celles qui pensent qu’il faut en finir avec les guerres à le porter le 11 novembre prochain. La campagne du coquelicot rouge nous rappelle les victimes militaires...