L’ONU: le droit international mis à mal par le Conseil de sécurité

onu_couvertureEn 2003, au milieu d’une controverse planétaire, les États-Unis ont envahi l’Irak. Un an plus tard, le Secrétaire général des Nations Unies, Koffi Annan, confirmait que cette invasion avait été illégale. Mais le crime est resté impuni et le criminel a même bénéficié de la collusion du Conseil de sécurité des Nations Unies dans la poursuite de son projet de mainmise sur l’Irak ! Au cours des deux dernières décennies, de telles violations du droit international – cautionnées par les instances qui sont supposées le défendre – se sont produites à de nombreuses reprises.

ONU-le-droit-international-mis-à-mal-par-le-conseil-de-sécurité-mars-2010-EAG.pdf