“Vers un monde libéré des armes nucléaires”: appel publié, conférence de presse et webinaire avec Noam Chomsky

L’appel “Vers un monde libéré des armes nucléaires“, demandant un débat et des audiences publiques à propos du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) des Nations Unies, a été publié  – sur trois pages et dans deux éditions du Ottawa Hill Times – en versions papier et électronique lundi le 18 janvier ET en version électronique le 21 janvier 2021.

Il a finalement été endossé par 110 groupes et plus de 330 individu.e.s, dont un grand nombre du Québec.

Un grand MERCI, pour leurs signatures et contributions financières, à l’ensemble des participant.e.s à cette action réussie, dont vous pouvez voir le résultat ici :

Le Collectif Échec à la guerre a participé à cette campagne pan-canadienne initiée par la Hiroshima Nagasaki Day Coalition (HNDC). pour réclamer un débat à la Chambre des Communes et des audiences publiques sur le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) des Nations Unies.

Ce traité aura force de loi, le 22 janvier prochain, pour les 51 pays qui l’ont déjà ratifié. Mais le Canada – sans aucune discussion publique sur la menace que font peser les armes nucléaires pour la survie même de l’humanité et sur l’urgence du désarmement nucléaire – a boycotté tout le processus d’élaboration de ce traité, qu’il n’a ni signé, ni ratifié.

DEUX ÉVÉNEMENTS ont aussi eut lieu dans le prolongement immédiat de cette publication :

  • Le 21 janvier, à 10 h, une conférence de presse pour demander que le Canada ratifie le TIAN avec
    • Heather McPherson, députée (NPD)
    • Elizabeth May, députée (Parti vert)
    • Alexis Brunelle-Duceppe, député (Bloc québécois)
    • Nathaniel Erskine-Smith, député (Parti libéral)
    • Marilou McPhedran, sénatrice
    • Douglas Roche, ancien sénateur canadien et ambassadeur au désarmement

Cette conférence de presse est accessible via le compte Facebook de la députée Heather McPherson : https://www.facebook.com/HeatherMcPhersonNDP. Elle pourrait aussi être accessible sur la chaine d’affaires publiques par câble, CPAC;