Photos et vidéo de la vigile du 11 novembre 2019 à Montréal

Le 11 novembre 2019, une vigile a eu lieu à Montréal à la Place du Canada, à proximité des célébrations officielles pour le Jour du souvenir.

Voir aussi des photos de la vigile qui s’est tenue à Gatineau au même moment.

Mot de clôture lors de la vigile du 11 novembre 2019 à Montréal

Vigile du coquelicot blanc 2019

Mot de clôture de la vigile de la campagne du coquelicot blanc 2019 du Collectif Échec à la guerre, 11 novembre 2019 à Montréal.

Posted by Échec À la Guerre on Monday, November 11, 2019
Photo de Jaques Nadeau  sur la Une du Devoir du 11 novembre 2019.

(Texte de la vidéo)

Nous savons que les guerres font beaucoup plus de victimes civiles que de victimes militaires -des millions de personnes tuées, blessées, mutilées, violées ou psychologiquement détruites, sans compter toutes les personnes déracinées, sans domicile, qui se retrouvent par milliers dans des camps de réfugiés – parce que toutes ces hommes, femmes et enfants sont oubliées dans les commémorations officielles du jour du Souvenir

Nous savons que les armes nucléaires constituent une menace permanente et horrifique pour l’humanité et que le Canada – et ses alliés de l’OTAN – refusent d’adhérer au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires

Nous savons qu’alors que les perturbations climatiques sont telles que la survie de l’humanité est en danger, et que nous faisons appel aux efforts de tous et toutes pour infléchir la tendance actuelle – nous continuons à mener des guerres et à laisser les complexes militaro-industriels contribuer allègrement au réchauffement climatique, sans compter la destruction des écosystèmes et innombrables dommages environnementaux qu’ils occasionnent

Nous savons qu’alors qu’il est urgent d’en finir avec la guerre et le militarisme, les dépenses militaires mondiales ont atteint la somme faramineuse de 1 822 milliards de dollar US en 2018, en hausse de 76 % par rapport au creux de l’après-Guerre froide en 1998.

Nous savons que, malgré les urgents problèmes auxquels l’humanité fait face, le Canada continue d’augmenter les dépenses militaires, de pratiquer une politique étrangère d’ingérence, comme au Venezuela par exemple, de participer à l’accroissement des tensions avec la Chine et la Russie, ainsi qu’au commerce des armes avec des pays qui violent systématiquement les droits de la personne, notamment l’Arabie saoudite qui utilise ces armes contre sa propre population et au Yémen.

Alors, pour toutes ces raisons, nous nous élevons contre les politiques militaristes du Canada.

La 9e campagne annuelle du coquelicot blanc tire à sa fin mais pas le travail pour faire reculer le militarisme, déconstruire les justifications humanitaires et faire taire les canons. Nous comptons sur vous pour élargir le mouvement. Seuls nous ne pouvons rien; ensemble tout devient possible.

Nous avons un devoir de mémoire envers toutes les victimes des guerres. Nous avons un devoir d’agir pour contrer ce fléau : NON au militarisme! NON à la guerre!

Martine Eloy, pour le Collectif Échec à la guerre

11 novembre 2019, Montréal